Serveur Warmane - Icecrown

Forum de la guilde Hostile
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Navigation
 Connexion
 Inscription
 Forum
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Derniers sujets
» La suite des aventures
Lun 17 Juil 2017 - 14:58 par Eolhäs

» Etoffe ensorcelée
Mar 11 Juil 2017 - 17:43 par Eolhäs

» ....
Ven 7 Juil 2017 - 15:36 par DanthonKull

» Le coin des news à la Razoul
Mer 5 Juil 2017 - 13:45 par Razoul

» Candidature Meijin [ACCEPTÉ]
Jeu 29 Juin 2017 - 17:41 par Eolhäs

» Absence ...
Jeu 29 Juin 2017 - 11:51 par DanthonKull

» Candidature Mnesys (HP) [ACCEPTÉ]
Lun 26 Juin 2017 - 17:07 par Rogn

» Kazia
Lun 26 Juin 2017 - 14:40 par DanthonKull


Partagez | 
 

 Roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Roman   Dim 23 Mar 2008 - 0:29

Pour ma part je voudrais vous faire lire le roman que je suis en trai d'ecrire pour le grand public, dans un univers medieval fantastique et qui me correspond^^

Alors.......ACTION!!


Pas un bruit, pas un souffle ne dérange la calme nuit sur la douce ville d’Ellianha .Soudain dans la pénombre nocturne, une ombre passe, furtive parmi les spectres incolores des objets, seuls dans la nuit. Un bruit. L’ombre s’arrête. Elle repart silencieusement après cet arrêt furtif.
Elle se sait chassée mais elle doit continuer afin d’avertir son peuple du danger. Elle continue et s’arrête devant une porte massive, épiant la garde. Puis elle passe, sombre et sanglante. La garde, quant à elle, a trépassé…Soudain, dans la nuit, des lames jaillissent. Pas un cri, pas un son. L’ombre s’écroule sur le talus en murmurant : “Adieu prince, j’ai failli…”. Les mots mourant sur ses lèvres, ses yeux s’éteignent…

Ailleurs, loin, très loin, une flamme s’allume et deux hommes entrent dans une des chambres du palais du prince N’gull, le souverain de la province elfique de Luthien. Un troisième, le front ceint d’une couronne d’or sertie d’émeraudes, les y attend. Alors que les visiteurs sont vêtus de noir, le visage masqué par un loup sombre, le prince est vêtu de bleu et d’or, découvrant de longs cheveux bruns et des yeux d’un vert pur, le visage semblable a celui des autre elfes : magnifique. L’un des deux hommes rompt soudain la toile et brise ce silence d’or :
“-Rien majesté…
-Aucune nouvelle ? demande le souverain, inquiet.
-Aucune nouvelle…
-Ce qui veut dire…
-Je le crains…
-Alors tout est perdu, sans votre meilleur espion…
-Nous savons tout de même qu’elle avait découvert quelque chose, mais quoi ?
-Espérons que nous pourrons trouver de quoi il s’agit avant la fin de mon règne,
dans deux ans.
-C’est pour cela que je suis venu, votre altesse, dit alors le second visiteur, muet jusque là.
-mon…ami… a une proposition à vous faire, où disons plutôt une requête.
-Parlez, je vous écoute, reprend le souverain.
-Eh bien,…Il se trouve que j’ai dernièrement eu quelques…ennuis…avec la justice de la province
-Un prisonnier !!!
-Pas n’importe lequel, majesté, continue le premier homme masqué, c’est le prince noir des voleurs, Wyrm, en personne !!
-Vous l’avez capturé ? Depuis quand ? Vous auriez du me demander pour…
-La police secrète se passe de votre accord, et ce prisonnier pouvait lui servir de meilleure façon que dans vos geôles, ou pire, au bout d’une corde !
-Je me propose donc, reprit Wyrm, amusé, de continuer la ou votre espion s’est arrêté, en échange de ma liberté. Vous connaissez ma renommée et vous savez donc que je suis le plus a même de remplir cette mission.
-Très bien je m’incline, déclara aigrement le monarque, mais mon meilleur agent vous accompagnera et au moindre faux pas…
-Quel agent majesté ? demanda soudain l’autre visiteur nocturne.
-Vous ne le connaissez pas, ou devrais-je dire ne LA connaissez pas…
-Mais alors ?!
-Chacun ses petits secrets, mon ami…vous pouvez disposer…”


Le prisonnier et son geôlier interloqué sortirent peu après du palais :
“-Va te reposer, charogne, et attention : je te surveille.
-Merci de cette gentillesse, répondit ironiquement Wyrm.
Votre sollicitude me touche général Zi…
-Pas de noms, inconscient, et maintenant, disparaît !”

Le lendemain, Wyrm, prince des voleurs, se rendait en son repaire, aménagé dans une pièce secrète de la taverne du rat crevé au centre d’Elbereth. Après avoir précisé au patron, un de ses amis, qu’il partait une fois de plus en solo, il récupéra son épée elfique, Gwendalavir, ainsi que son équipement traditionnel. Il avait vu le matin même le général Z… qui lui avait précisé en détail son objectif : aller dans les royaumes nains, orques, et autres si nécessaire, afin de découvrir ce que le dernier espion n’avait pu communiquer du fait de sa mort ou capture. Maintenant, Wyrm se rendait au lieu de rendez-vous avec le général Z pour y rencontrer l’espion du souverain. Drapé dans sa cape noire il passait a peu près inaperçu au milieu des marchands, son épée cachée sous ses amples vêtements, avec les divers accessoires qui accompagnaient toujours celle-ci.
C’est ainsi qu’il arriva au lieu de rendez-vous fixé avec le général Z (que j’appellerai désormais par son nom : Général Zimon) L’endroit se trouvait au sud de la ville, dans le quartier des marchands. Au milieu des échoppes et des diverses babioles que vendaient les caravanes venues des colonies lointaines, au milieu des épices aux senteurs parfumées, des étoffes aux diverses couleurs, au milieu des marchands d’esclaves et des vendeurs d’armes de qualité, au milieu de tout ceci se trouvait le point de rendez vous : un petit souterrain étroit, passant sous les échoppes et connue des services secrets seuls, qui menait vers la porte sud. Il aperçu alors son contact, accompagné d’une frêle silhouette qui était, du moins le supposait t’il, son chien de garde attitré. Ceux ci semblèrent l’avoir aperçu car ils se tournèrent vers lui, ou peut être était-ce une impression due au soleil couchant, toujours est il que Wyrm les approcha d’un pas décidé. Arrivé a leur niveau quelle ne fut pas sa surprise en voyant que l’espion du souverain était en fait une espionne, et même une très belle espionne.
Ses longs cheveux blonds tombaient sur ses somptueux atours, son habit d’un bleu foncé laissant deviner des formes splendides et un corps de rêve, faisant songer l’imperturbable voleur. Cette déesse mortelle complétait ce corps par un visage des plus rayonnants, aux traits d’une finesse telle qu’on les aurait crus sculptés par le plus grand des maîtres dans un diamant des plus purs. Ses yeux à eux seuls auraient fait tomber à genoux le plus solide des hommes, par leur éclat d’un vert digne des plus belles émeraudes. Le voleur tomba aussitôt sous le charme et remarqua qu’il en avait été de même pour le général Zimon.
Ce dernier prit alors la parole d’un ton qui se voulait dégagé :
“-Pas trop tôt clochard !
-Je vous salue gente damoiselle, déclara Wyrm dans une révérence, et toi aussi gros lard.
-Moi de même triste sire, rétorqua l’elfe à cette boutade qui visait le général.
-Hum, Hum…reprit le chef des services secrets, maintenant que les présentations sont faites je me dois de vous informer que l’agent qui m’accompagne a l’autorisation de tuer si la situation nous échappait…
-D’accord général je me tiendrai a carreaux avec la demoiselle. Mais à ton avis, demanda-t-il plus bas, quel est son tour de poitrine…
-Comment ose tu sale petit…
-Comme je peux mon cochon, n’oubliez pas que c’est moi qui vais vous informer alors il serait mauvais de me tuer…
-Nom de Dieu…je me demande…
-Calmez vous général vous êtes tout rouge, reprit Wyrm, hilare.”


...............................................A suivre.....(il en existe seulement 27 pages pour l'instant, etant donné que mes études me prennent un temps fou^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Roman   Dim 23 Mar 2008 - 20:21

c'est pas mal du tout mais visiblement ton book va faire 400 pages XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Roman   Lun 24 Mar 2008 - 14:34

Franchement super un peu ambigüe au début mais tres bien , belle inspiration je me demande d'oû elle te vient Wink sinon c'est vrai qu' il ne và pas être court ton roman ...... mais au moins il donne envie d'être lû Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Roman   Lun 24 Mar 2008 - 20:26

Le debut ambigüe est voulu très cher^^Quant a mon inspiration, elle vien de ma muse^^Enfin le roman ne fera pas 400 pages mais .........399!!!!!!!!

Alors vous en voulez encore?^^
Comme je vous aime bien je vais le faire^^




Laissant sur place le pauvre agent du souverain, Wyrm rattrapa l’espionne qui s’était d’ores et déjà éloignée vers la sortie Sud de la ville…

Deux heures plus tard, Wyrm et la jeune elfe s’arrêtaient, à sa demande, dans une auberge afin de décider quels seraient leurs destinations suivantes et les moyens d’y arriver :
“-Très bien chérie, je suggère que nous allions en premier lieu dans les royaumes orques puis…
-Primo, le coupa alors l’elfe, je ne suis pas votre “chérie”, et je vous prierait de bien vouloir vous tenir loin de moi. Secundo il n’y a aucun moyen d’accéder aux royaumes orque alors j’aimerai bien voir comment vous allez faire pour y entrer.
-Oh là ! Très bien Princesse, a vos ordres ! Mais dans ce cas proposez moi une solution.
-Très simple : nous partons par le premier transport pour les colonies elfiques et là nous trouvons un moyen de passer dans les tertres noirs du chaos. Ensuite…nous aviserons…
-Oui, mais…
-Pas de “mais” qui tienne cette discussion est terminée, nous ferons ainsi…
-Très bien, soupira Wyrm, allons-y…”

Le plan en lui-même pouvait marcher, le problème était qu’aucun transport ne partait pour les colonies avant 3 ou 4 jours. Il fallut donc se résoudre à demander de l’aide. Wyrm partit donc seul vers le centre de la petite ville d’Eu, afin d’y retrouver des connaissances qui pourraient lui fournir un navire ou lui indiquer ou en trouver un. Il se trouve en effet que le réseau de voleurs mis en place par Wyrm comprend au moins un agent dans chaque ville ainsi q’un dépôt, surtout dans les villes capitales telles que les ports ou villes de marchands. Mais pour le moment Wyrm opta plutôt pour un des agents qui le croyaient membre de la police secrète…
(Je tiens à préciser que ce réseau se limitait surtout aux royaumes et colonies elfiques, mais je n’entrerai pas dans les détails du réseau des voleurs, pour votre propre sécurité…)
C’est ainsi qu Wyrm arriva bientôt en vue d’une petite boutique d’armement, entre autres, dont le gérant était un “ami” du seigneur Istary, alias Wyrm.
Disparaissant dans une ruelle, Wyrm en ressortit transformé, en effet qui aurait pu reconnaître l’homme qui venait de disparaître en le seigneur qui sortait de cette même ruelle habillé de pourpre et d’or, l’épée pendant a ses côtés.
Le seigneur Istary, satisfait de son habit entra donc dans la boutique…
“-Bonjour Monseigneur, que puis je pour vous ?demanda un petit homme gras accoudé au comptoir.
-Allez me chercher le gérant de ce magasin.
-Je ne suis pas sur que…
-Dites lui simplement que le seigneur Istary veut lui parler.
-Bien, Monseigneur.”
Pendant que l’homme allait chercher son maître, Wyrm eut tout le loisir d’observer les différents éléments vendus en boutique. Un objet attira particulièrement son attention :
Une dague aux reflets argentés qui semblait translucide et qui était vendue au prix exorbitant de 5000 Sinthaï d’or, il approcha la main, et la dague sembla disparaître à ses yeux, bien qu’il la sente toujours sous sa main, il retira la main et elle réapparut.

“-Très intéressant cette dague Iorek, commenta alors Wyrm en se retournant.
-En effet seigneur, répondit Iorek, un petit homme trapu aux allures de fouine, que les capacités de perception de Wyrm impressionnait toujours.
-Pourrions nous parler seuls a seuls cher ami ? reprit le bandit.
-Mais nous sommes seuls, Monseigneur.
-Oh ! Que vois-je ? Une souris qui s’agite derrière le rideau ! Voila pour elle, fit alors Wyrm en plantant une dague dans la tapisserie. Faites attention Iorek, ces petites bêtes mangent tout, heureusement que j’ai tué celle-ci…
-Mais…mais…reprit le vendeur, d’où…d’où sortez vous ce…cette dague ?
-Secret professionnel, rétorqua le prince des voleurs. Bien, maintenant que l’homme dort, causons…
-Vous ne l’avez quand même pas…demanda le petit homme terrorisé.
-Oh, ne vous inquiétez pas pour ça, il en sera seulement quitte pour deux ou trois jours au dispensaire…
-Bien…bien…maintenant dites moi ce que vous voulez et ce que veut la police de notre bien aimé souverain ?
-Très simple : il faut que je parte derechef vers les colonies et…
-…il vous faut un navire, finit le marchand.
-Exact, alors …?
-C’est toujours un plaisir d’aider les hommes de notre cher souverain, Monseigneur. Allez donc voir Barnett au port, et dites lui que vous venez de ma part, il vous procurera votre navire. Est-ce tout ?
-Oui, c’est tout pour le moment, le prince sera content de vous, citoyen, voila pour votre dévouement a la couronne, conclut Wyrm en donnant une bourse d’or à l’informateur.
-Merci Monseigneur, et longue vie au prince N’Gull (Et surtout a son or…).
-D’un point de vue plus…personnel, quelle est cette dague au prix…impressionnant ?
-Ah, la dague…fit alors le marchand d’un air intéressé, c’est la dague argentée de Melchior, presque invisible pour les autres races que les elfes de sang noble…
-Intéressant, reprit le voleur, je vous l’achète…
-Vous…
-Oui.
-Monseigneur est riche !
-Bah, le métier d’espion paye bien, du moment qu’on reste le meilleur en vie…
-Tenez Monseigneur, elle est à vous.
-Merci Iorek, vous enverrez la note de mes “frais de voyage” à mon supérieur, le général Zimon.
-Bien Monseigneur.
-A une prochaine fois cher ami, finit Wyrm en ressortant de la boutique.
-Ce fut un plaisir, Monseigneur, comme toujours, conclut le marchand.”

Wyrm ressortit donc de la boutique avec sa dague et ses renseignements afin d’aller retrouver l’espionne. Remarquant qu’il ne savait d’ailleurs pas son nom, il se promit de le lui demander. Le lieu de rendez-vous était une taverne sur le port, répondant au nom de “Taverne du rat d’égout lubrique”. Il retrouva ainsi la jeune elfe au fond de la taverne devant un verre d’une boisson locale : l’eau vinifiée d’Athelas (Il s’agit, comme le nom l’indique, d’Athelas marinée dans un vin de l’empire ; on raconte q’un jour, ne voulant servir cette boisson a un dénommé Gurdil, le patron d’une taverne fut massacré a coups de tabourets, mais je sors du sujet alors…)

“-Me revoilà !
-J’avais remarqué, Voleur, vous êtes aussi voyant q’un Oliphant dans les plaines
d’Ewyn- Muill…
-Mettons nous d’accord, tempêta Wyrm, que ces manières énervaient “légèrement”, si nous devons aller ensemble dans les royaumes ennemis, il faudra s’entraider et pas se chamailler toutes les cinq secondes !!!
-Oh, Monsieur fait des caprices…Blague a part, avez-vous trouvé un navire ?
-Oui.
-Comment ?
-Comme j’ai pu.
-Alors allons y, reprit l’elfe en finissant son verre.
-Très bien…Princesse.
-Cessez de m’appeler ainsi !
-Donnez-moi votre vrai nom…Princesse.
-Saroir
-Le vrai, pas un fictif.
-Mais…!?
-Je sais quand vous mentez…
-Shoena.
-C’est mieux ; maintenant, allons y.”


Encore une fois....a suivre^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Roman   Lun 24 Mar 2008 - 22:23

Aussi bon et long que moi xD

Serieux c'est sympa de rencontrer une personne qui kiffe écrire comme soit même ^^, passe sur mon rp aussi mon vieux :p

Et GG pour ton roman
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roman   

Revenir en haut Aller en bas
 
Roman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Roman de Renart
» Traducteur français-anglais ? (pour un roman)
» Carthage, Rise of the Roman Republic - GMT
» Mailou tel de roman (ou sa copine) ?
» History of the Roman Empire - UGG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Serveur Warmane - Icecrown :: Historique Hostile :: Zone Multimédia et entraide :: Roleplay-
Sauter vers: